Actualités

 

Comment les entreprises en France financent-elles leur infrastructure informatique ?

Comme le montre très clairement toutes les études publiées, les entreprises françaises recourent encore majoritairement à leurs fonds propres pour financer leurs investissements informatiques, malgré le manque de souplesse et souvent le coût interne de cette solution.

Sachant que près d’un tiers des entreprises déclare que le premier frein au lancement d’un grand projet informatique est le manque de ressources, on peut en conclure que les entreprises en France n’ont pas encore l’habitude de recourir à des tiers pour lever les
contraintes financières liées aux fonds propres et ainsi débloquer le lancement de leur projet. L’entreprise a le choix entre différents moyens afin de financer ses investissements :

  • Capitaux propres
  • Crédit Bail
  • Ligne de crédit bancaire
  • Ligne de crédit dédiée au projet
  • Location

Les refus de passer par un financement externe sont en premier lieu dus à des ressources internes suffisantes, en second lieu liés à la politique du groupe qui privilégie les fonds propres. Les autres raisons invoquées par les dirigeants, montrent que le financement externe n’a jamais vraiment été étudié par ces entreprises comme une alternative naturelle. Les premières raisons invoquées par les entreprises qui ont recours à des financements externes pour financer des projets globaux ont trait à la flexibilité, l’adaptabilité aux besoins de l’entreprise et la transparence et au contrôle des coûts, puis :

- La possibilité de Libérer des ressources financières internes afin d’investir, par exemple, sur leur cœur de métier (Production) ou la stratégie d’entreprise (rachat de société).
- L’étalement des coûts du projet qui permet d’aligner le flux des paiements sur les bénéfices attendus du projet.

Près de 50% des entreprises voit un avantage à ce que leur partenaire informatique prenne également en charge le financement. Les raisons invoquées sont :

- le gain de temps et d’argent de s’adresser à un partenaire unique. Les moyennes entreprises sont demandeuses d’avoir un partenaire de confiance ce qui évite de multiplier les contacts et donc les surcoûts.
- De plus, le prestataire informatique connaît les évolutions des technologies et la façon dont se déroule le projet. Il est donc à même d’anticiper des aléas et de les traduire concrètement au niveau du financement.
- Il est donc capable de donner une transparence sur les aspects financiers du projet car il a en main à la fois les coûts du projet, le programme de mise en place et de retour sur investissement pour les aligner avec les remboursements.

Le prestataire informatique apparaît donc d’autant plus comme un partenaire de confiance s’il accompagne son client sur le financement.

Parmi les différents prestataires informatiques proposant du financement, Unilease SA fait partie du groupe IRIDIS, prestataire d'infrastructures informatiques. Ces atouts font de Unilease SA un acteur particulièrement bien positionné sur le marché.

Les offres d 'UNILEASE fournissent les sociétés de toutes tailles avec des options de financement adaptées – du simple prêt ou location à des propositions taillées sur mesure – pour des projets informatiques de tout type, incluant du matériel
ou du logiciel et des services.
UNILEASE est un partenaire stable et de confiance qui est présent dans le financement informatique depuis plus de 20 ans

Le financement avec UNILEASE permet aux entreprises de :

  • Eviter des investissements lourds lors du lancement du projet.
  • Avoir une transparence et un contrôle des coûts du projet.
  • Libérer les ressources financières internes.
  • Aligner les flux de paiements sur les bénéfices attendus du projet.
  • Anticiper des paiements abordables et prévisibles.

 Les avantages de choisir UNILEASE pour le financement des projets informatiques sont :

Interface unique pour l’entreprise pour la solution informatique et son financement, Unilease
propose une ingénierie financière spécialisée en informatique en phase avec les projets de l’entreprise grâce aux caractéristiques suivantes :

  •   Durée adaptée à l’utilisation des équipements. (24, 36, 48 mois…)
  •   Evolutions possibles de tout ou partie des matériels en cours de contrat.
  •   Recommercialisation des matériels sortants.
  •   Pas de perte comptable liée à la moins-value, ou au rachat d’encours
  •   Lissage des coûts permettant de supprimer les « à-coups » dans le bilan.
  •   Lease back : Rachat de vos immobilisations.
  •   Inventaires financiers et techniques.
  •   Assurances spécifiques en option suivant les risques concernés : Serveurs,micros, portables…

Retour à l'accueil